Que dit la loi sur les chiens dangereux ?

Les chiens dangereux correspondent à une dénomination choisie par la loi pour désigner quelques races. Disposant d’une force supérieure à la moyenne, d’un caractère agressif si le dressage est mal fait, ces chiens nécessitent le respect de plusieurs obligations légales et un vrai savoir-faire pour les éduquer.

Les catégories de chiens dangereux

Il faut savoir qu’il existe deux catégories dans lesquelles les chiens dangereux sont classés. Acquérir, vendre ou donner un chien figurant dans les races de chien de 1re catégorie est interdit. Le fait de posséder un chien figurant dans la 2de catégorie est également interdit à certaines personnes. Lorsqu’un futur maitre souhaite adopter un chien de race dite dangereuse, il doit obligatoirement suivre une formation adaptée. Il est également impératif que le chien subisse une évaluation du comportement et que son nouveau propriétaire effectue une demande de permis de détention. Lors d’une promenade, le chien doit être maintenu en laisse et muselé.

Les chiens de la 1re catégorie sont également surnommés les chiens d’attaque. Il s’agit de chiens ne figurant pas dans le livre généalogique des origines françaises (le LOF) reconnu par le ministère de l’Agriculture.

En gros, il s’agit des chiens croisés avec des caractéristiques morphologiques s’apparentant aux pitbulls et aux Mastiffs ou Boers-bulls. Concernant les chiens de la 2de catégorie, il s’agit des chiens de défense et des chiens de garde. Cela concerne donc les dogues de race dont les caractéristiques morphologiques s’apparentent aux Rottweilers, aux Tosa, aux American Staffordshire terrier.

Un chien de la 1re catégorie doit obligatoirement être stérilisé. Le propriétaire dérogeant à cette règle risque une amende de 15.000 euros. Ce n’est pas obligatoire pour les chiens de la 2de catégorie.

Les obligations des maîtres

Lorsqu’une personne souhaite acquérir un chien dangereux, il doit suivre une formation visant à l’obtention d’une attestation d’aptitude. Ce n’est qu’à la suite de cela qu’il pourra faire une demande de permis de détention. Sans permis de détention, le propriétaire risque une amende de 750 euros. Pour ce qui est de l’évaluation comportementale, elle doit être effectuée par un vétérinaire compétent et concerne les chiens potentiellement dangereux ayant entre 8 et 12 mois. Les personnes non autorisées à acquérir un chien de la 2de catégorie sont les mineurs ainsi que les personnes ayant déjà été condamnées pour un crime ou un délit inscrit au bulletin n°2. Les personnes qui se sont déjà vu retirer la garde d’un chien représentant un danger pour les tiers et les majeurs sous tutelle ne peuvent pas non plus posséder un chien de race.

Publié le avril 3, 2018. Bookmarquez ce permalien.